Aragon Stalinien ? – Mythe et réalité

17 septembre 2019

par Bernard Vasseur

Prix : 15 euros

On reproche encore communément à Aragon (1897-1982) non seulement d’avoir été communiste mais surtout de l’être resté tout au long de sa vie, et ainsi de porter la lourde responsabilité d’avoir été un fervent « stalinien ». Bernard Vasseur reprend la question en examinant les pièces du dossier, en les situant dans leur époque et en les livrant au débat des contemporains, selon la maxime de Spinoza : « ne pas rire, ne pas pleurer, ne pas railler, mais comprendre ». Une causerie vivante et accessible à tous prononcée dans le cadre du cycle Littérature de l’Université permanente consacré à Aragon.

L’Université Permanente naît d’une double volonté. Elle est d’abord un lieu d’éducation populaire qui s’adresse à tous les curieux qui entendent approfondir leurs connaissances mais qui ne se retrouvent pas dans ce qui leur est proposé habituellement . Loin de toute pensée unique, banale ou simpliste, c’est l’occasion de découvrir de manière exigeante et accessible une pensée vivante dialoguant notamment avec une tradition dont Marx est l’une des références centrales, s’appuyant sur le nouvel essor des recherches qui l’entourent. L’Université permanente se veut ainsi un lieu utile pour comprendre notre monde.

Bernard Vasseur est professeur de philosophie et directeur honoraire de la Maison Elsa Triolet-Louis Aragon (2000- 2018). Membre du Parti communiste français depuis 1968, de sa direction nationale dans les années 1980 jusqu’en 2000. Auteur de nombreuses conférences et articles sur Aragon et d’ouvrages de philosophie politique ( La Démocratie anesthésiée, Emancipation mode d’emploi, Communiste ! Avec Marx,…) et aussi de monographies sur des artistes contemporains (Erró, Rancillac, Hervé Télémaque, Peter Klasen, Denis Monfleur, Levalet, Monory,…)